Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

LA PETITION DU COLLECTIF AMI ENTENDS-TU

Le collectif Ami entends-tu est à l'initiative d'une pétition demandant "LA REOUVERTURE IMMEDIATE TOTALE ET DEFINITIVE DE TOUS LES LIEUX DE CULTURE

 

 

POUR LA REOUVERTURE IMMEDIATE TOTALE ET DEFINITIVE DE TOUS LES LIEUX DE CULTURE

Nous citoyens, artistes, musiciens, comédiens, chanteurs, auteurs, compositeurs, écrivains, danseurs, circassiens, techniciens, costumières, chargés de productions, producteurs, diffuseurs, attachés de presse, agence d’événementiels, directeurs de salles, organisateurs de festivals, spectateurs, amoureux de la culture…

Nous refusons cette dictature sanitaire. Bien sûr nous compatissons avec ceux qui de près ou de loin ont été touchés par ce virus.

Cependant, depuis 11 mois notre secteur d’activité a été directement impacté par la gestion de cette situation qui ruine les entreprises culturelles, plonge dans la précarité la grande majorité des artistes et techniciens et met gravement en danger les théâtres, salles de spectacles, festivals et l’ensemble des acteurs culturels de notre pays sans qu’aucune perspective d’assouplissement soit envisagée. Entre faux espoirs et discours anxiogènes ces mesures se prolongent de mois en mois.

Nous valons mieux que ça !

Ces décisions entraînent des dégâts psychologiques de plus en plus importants dans la population et détruisent le lien social.

L’être humain n’est pas un robot. Sa vie ne peut se résumer à travailler, manger et dormir.

Or depuis le 17 Mars 2020, vous avez privé les Français en grande partie de leur droit constitutionnel d’accès à la culture en imposant la fermeture des lieux culturels.

 

L’article 13 du préambule de la constitution du 27 Octobre 1946 qui fait partie intégrante de la constitution Française stipule :

 

« La nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture ».

 

Les biens culturels et notamment le spectacle vivant, la liberté de circuler, d’assister à des spectacles sont indispensables à sa bonne santé psychique et physique. Cette bonne santé est la meilleure garantie contre toutes les maladies ou virus qui la menacent.

Nous sommes des milliers, des centaines de milliers à faire notre métier la passion chevillée au corps pour transmettre la culture, le rêve, la force, l’énergie… tout ce qui fait qu’un peuple se sent fort et en appartenance avec son époque.

La question est : Que faisons-nous de la culture, de la libre création qui font rayonner la France dans le monde ?

Nous représentons une des activités économiques qui génère le plus de revenus dans notre pays. Plus que l’industrie automobile.

Nous exigeons de pouvoir exercer nos métiers comme cela doit être la règle dans toute démocratie qui se respecte.

Même pendant la seconde guerre mondiale, une vraie guerre, à Londres et à Paris, à l’apogée des bombardements, les théâtres, les cabarets et les lieux de culture sont restés ouverts.

Les décisions prises contre les activités culturelles dans notre pays sont incompréhensibles, injustifiées et inacceptables. Pendant le mois et demi où il nous a été permis de faire notre métier, aucun cluster n’a été signalé dans un lieu de culture.

 

Nous exigeons aujourd’hui la réouverture de tous les lieux de culture : théâtres, salles de spectacles, musées, bibliothèques… la levée de l’interdiction des représentations culturelles et la reprise immédiate de nos activités.

Nous refusons d’être gouvernés par la peur. Nous valons mieux que ça !

Nous choisissons de prendre le risque de vivre libre et en bonne santé.

La peur de mourir n’empêche pas de mourir, elle empêche de vivre.

 

 

 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus